La ville de Beyrouth a été dévastée par des déflagrations meurtrières le 4 août dernier. Parmi les ruines, trois bibliothèques publiques, celles de Bachoura, Geitawi et Monot, situées non loin du port, ont subi des dégâts matériels considérables. L’organisation non gouvernementale Assabil, existant depuis 1997 et engagée dans la création de bibliothèques publiques dans le Liban de l’après-guerre, a lancé une campagne pour rebâtir ces établissements. Une collègue avec qui j’ai étudié à l’EBSI et qui vit et travaille à Beyrouth m’a confirmé qu’il s’agissait d’une organisation qui jouait un rôle crucial et qui avait des besoins urgents à l’heure actuelle.

On peut se joindre à l’effort et envoyer des dons pour supporter cette campagne dont l’objectif est de 55 000 $.

L’organisation britannique réputée CILIP (Chartered Institute of Library and Information Professionals) s’est mobilisée en vue d’apporter son soutien à Assabil par le biais d’une campagne de financement. Comme le suggérait un membre d’Assabil dans un entretien récent :

 [nous] espérons pouvoir entrer en contact direct avec toute autre association qui exprimerait aussi le désir de contribuer à la reconstruction des seules bibliothèques publiques de la ville de Beyrouth

Dans une déclaration d’appui,  le Président de l’IFLA (International Federation of Libraries Association), Gerald Leitner, a souligné l’importance de l’impact d’une réponse humanitaire globale supportée par les réseaux documentaires à l’intention de ces bibliothèques et des communautés de Beyrouth qu’elles desservent :

IFLA acknowledges the immediate need for humanitarian response, caring for the injured and displaced, and supporting all those whose lives have been upended over the past week. However, in the wake of this disaster, there is also an urgent need to act to assess damage to libraries. The spaces that libraries can provide, as well as the cultural heritage of Lebanon and the city of Beirut that they safeguard will play an important role in restoring the spirit of the city. Together, these have an important role in bringing communities back together, re-building and re-establishing normal life in these most difficult times.

Merci de visiter la page de l’appel pour l’aide à la reconstruction des bibliothèques de Beyrouth coordonné par Assabil. Vous pouvez également contribuer à l’effort en partageant cet appel auprès de vos réseaux ou des associations documentaires québécoises ou canadiennes afin de les sensibiliser.

Pour plus d’informations :

Publié par :Bibliomancienne

Bibliothécaire, auteure d'un carnet, professeure à l'EBSI.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.