Réputées pour leurs habiletés en promotion et en communication, des bibliothèques publiques annoncent sur la porte de leurs établissements qu’elles sont fermées. Soupir. En fait, si le lieu physique est fermé, dans bien des cas elles continuent d’offrir des services en ligne. On peut en tenir pour preuve l’essor fulgurant du prêt numérique actuellement, avec le genre de courbe que l’on ne voudra pas aplatir de sitôt, au contraire.

Certaines bibliothèques sont limitées à des interventions sur les médias sociaux, une avenue indéniablement pertinente, faut-il encore le dire, mais qui ne permet guère de mettre en place une véritable stratégie de services numériques ⎼ même en dehors d’un contexte de crise comme celle de la COVID-19. Bien sûr, après des années à négliger l’importance de cette composante, celles qui n’ont pas géré sérieusement le développement de leur présence en ligne sont reléguées au rang de spectatrice dans l’action publique au cours de cette crise.

Le cycle « Les bibliothèques en temps de crise » animé par Raphaëlle Bats à l’ENSSIB est l’occasion d’en discuter demain, mardi le 31 mars à 14h (heure de France), par ici : http://meet.enssib.fr/b/bat-r66-n6y

Des bibliothèques publiques équipées pour répondre au COVID-19

De nombreux services se déploient dans différentes bibliothèques publiques d’Amérique du Nord, principalement autour de cette fameuse succursale en ligne (« online branch ») ainsi qu’on la désigne. Comment peut-on activer la succursale en ligne et faciliter l’accès à un ensemble de services numériques de base? En voici des exemples :

    1. L’abonnement :
      • Permettre l’abonnement provisoire « ici et maintenant » ;
      • Renouveler automatiquement les abonnements qui sont sur le point d’expirer ou qui ont expiré récemment sur demande;
    2. Renouveler les prêts en cours automatiquement;
    3. Débloquer les dossiers d’abonnés qui le sont en annulant les frais de retard;
    4. Assouplir les règles de prêts en ligne (en augmentant le nombre de prêts et de réservations possibles par exemple);
    5. Communiquer sur la page d’accueil les informations touchant  la situation de la bibliothèque et de ses services en lien avec le confinement (avec sur toutes les pages une icône bien visible menant aussi à ces informations); le faire aussi sur les médias sociaux;
    6. Promouvoir les collections de livres numériques, revues en lignes, livres audio; bases de données; films, séries télé et services de diffusion de musique en continu; les développer en surveillant les activités;
    7. Promouvoir les ressources/contenus libres qui ne limitent pas les conditions à l’accès (à l’aide des verrous numériques ou autres barrières juridiques, technologiques, etc.);
    8. Offrir et promouvoir les ressources pour les apprentissages de toutes sortes : langues, ressources pour apprendre à jouer un instrument de musique, compétences numériques, etc.
    9. Mettre de l’avant la référence virtuelle pour aider les publics tant au plan des demandes d’informations générales que de l’accompagnement aux services : courriel, texto, clavardage/vidéoclavardage, options collectives).
    10. Consolider le support et le soutien technologique; offrir une diversité d’options pour accéder à ceux-ci; revoir et bonifier la FAQ;
    11. Déployer des informations et des services dans diverses langues avec une préoccupation pour les personnes issues de l’immigration;
    12. Déployer les différents médias sociaux en soutien pour répercuter l’offre de services et les informations (informations sur la COVID-19, sur les changements dans les services de la bibliothèque), de même que pour amplifier la médiation et la promotion;
    13. Mettre en place un programme de médiation en ligne : heure du conte; activités maker, etc.
    14. Mettre en place des initiatives de curation en rédigeant des contenus adaptés pour différents publics. Ne pas disposer d’un site, ou d’un autre type de plate-forme numérique, blogue, etc. alimenté par le personnel ⎼ ou par des curat.rice. eur.s invité.e.s ⎼ en ce moment, comme en d’autres ⎼ mais en ce moment, on le réalisera peut-être plus cruellement ⎼, même pour une succursale dans un réseau, donne à penser que les pratiques de plusieurs bibliothèques n’ont pas tellement évolué depuis une dizaine d’années sur le web, que leur présence en ligne, entre Facebook et Instagram, de même que leurs capacités à créer des contenus et des liens dans le monde des réseaux demeurent rudimentaires. Ces contenus peuvent être reliés à l’offre culturelle bien sûr, mais aussi à :
      • la mise à jour des informations relatives à la santé publique;
      • aux besoins des milieux de l’éducation (soutien des bibliothécaires scolaires, des enseignant.e.s, des parents). Il importe, à cet égard, de suivre les offres adaptées des éditeurs de livres et de manuels scolaires et de les promouvoir;
      • des enjeux de fond (par exemple, la relation entre la crise sanitaire et la crise climatique, les risques pour les droits humains liés à la crise, les fausses nouvelles, etc.)
      • l’apprentissage tout au long de la vie, l’employabilité, le travail à distance;
    15. Collaborer avec les communautés en agrégeant les informations locales et les mises à jour concernant la situation sanitaire, les initiatives de solidarité, d’entraide et d’aide locales, les activités pour les familles, les commerces locaux; ces informations sont précieuses, sinon cruciales, voire même vitales actuellement. Si un média local remplit ce rôle, soutenez cet acteur dans sa tâche.

On peut encore s’interroger sur la manière dont les bibliothèques peuvent être mobilisées pour contribuer à réduire les exclusions et les obstacles à l’inclusion ⎼ par exemple, en laissant le wi-fi accessible pour les citoyen.ne.s à l’extérieur des bâtiments ⎼ et mitiger les impacts de la crise par différentes collaborations avec les organismes communautaires ou d’autres services publics.

Une autre avenue à ne pas négliger : soutenir les bibliothèques (et les personnels) qui ne sont pas à la même page pour qu’elles puissent s’extraire de leur confinement séculaire en partageant des informations, des connaissances, des expériences : Une quantité impressionnante de webinaires et de formations professionnelles émerge de diverses sources pour tous les milieux.

Ce n’est peut-être plus le temps de produire votre plan de communication en temps de crise et votre stratégie numérique, mais il est toujours possible de prendre des notes pour les rédiger lorsque reviendront des jours meilleurs ⎼ s’il ne vous reste pas d’autres choix que celui de regarder passer la COVID-19.

Et pour ceux et celles que l’engagement civique et la participation communautaire inspirent, je vous rappelle cette invitation, mentionnée plus tôt, au cycle « Les bibliothèques en temps de crise », un forum animé par Raphaëlle Bats offrant un véhicule pour une réflexion collective sur l’action publique pendant cette crise de la COVID-19 :

« La crise que nous rencontrons, et les fermetures de bibliothèque qu’elle a engendrées, permet de poser des questions sensibles sur le rôle des bibliothèques, les freins et facilitateurs pour assurer ces missions, de partager des expériences, de s’entre-inspirer, etc. À chaque session son sujet de discussion plus une bibliographie travaillée avec la bibliothèque de l’Enssib, des discussions et une production : liste d’actions possibles, etc. »

L’épisode no. 1 de cette activité se déroulera le 31 mars à 14h (heure de France) et portera sur : La bibliothèque et ses services : à quels besoins spécifiques pouvons-nous répondre aujourd’hui ? Le rendez-vous se déroulera à l’adresse suivante : http://meet.enssib.fr/b/bat-r66-n6y

Les bibliothèques du Québec sont les bienvenues et, si tout va bien, j’y participerai aussi.

Image : Capture d’écran d’une page de la bibliothèque publique d’Ottawa qui peut se targuer d’avoir une succursale en ligne.

Publié par :Bibliomancienne

Bibliothécaire, auteure d'un carnet, professeure à l'EBSI.

2 commentaires sur “Bibliothèques en (temps de) crise : 15 services de base pour votre succursale en ligne ici et maintenant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.