Usages et usagers de l’internet en bibliothèque

En 2009, 13,5% des Montréalais ont eu accès à l’internet à partir de la bibliothèque. (J’ai payé 3$ à Statistique Canada pour obtenir cette donnée bien fraîche de mai 2010). Il s’agit d’une hausse par rapport à 2007 (11,1%). À l’échelle du Canada, on observe une croissance générale du taux d’utilisateurs d’internet en bibliothèque. Mais au-de là de cette donnée, qui sont ces usagers et quelle relation ceux-ci entretiennent-ils avec internet en bibliothèque ?

Il y a ici une enquête locale originale à produire. Mais, en attendant, j’ai lu avec intérêt les résultats de l’enquête, réalisée entre février 2010 et mai 2010, par Hervé Renard : Usages par le public des postes informatiques et des hot-spot wi-fi à la Bibliothèque municipale de Lyon. On peut télécharger le document pdf de la thèse.

Je présente ici les principales données recueillies qui pourraient nous permettre de mieux cerner les pratiques des biblionautes (et nos services à venir) :

  • L’usage de l’internet est un service de proximité : « Si les usagers des accès à internet peuvent venir de n’importe quel arrondissement de Lyon, et même d’autres communes, c’est une fréquentation de proximité qui domine largement pour les deux tiers ».
  • Une majorité confortable (78%) d’usagers affirment avoir recours à un des accès internet de la bibliothèque à chacune de leurs visites.
  • La population d’usagers sondés se partage également entre emprunteurs et non-emprunteurs.
  • La plupart (67%) des usagers ne disposent pas d’accès à internet à haut débit à leur domicile.
  • La compétence et la disponibilité du personnel jouent un rôle notable.
  • La bibliothèque est perçue comme un lieu de travail agréable et convivial et cet aspect représente un facteur déterminant de la fréquentation.
  • Les besoins associés à l’utilisation d’internet se déclinent, par ordre d’importance, de la manière suivante : la messagerie, sous toutes ses formes, les hobbies, les informations pratiques, les études et la recherche d’emploi.
  • Les usagers conçoivent très faiblement la bibliothèque comme fournisseur de contenus/ressources numériques. Ils semblent largement méconnaître son offre de services en lignes.
  • Trois grands profils d’utilisateurs sont identifiés : les « déshérités  (peu dotés, socialement fragiles), les «intéressés» (plus équipés et mieux intégrés socialement et dans la bibliothèque) et les « usagers 2.0 » (équipés, habiles, avisés par rapport à l’offre en bibliothèque) avec, dans certains cas, des sous-catégories.
  • La bibliothèque publique représente un pivot pour les chercheurs d’emploi (voir le nombre de consultations, voir les demandes relatives à la rédaction, l’envoi, l’impression de CV et lettres de motivation).

Enfin, la conclusion laisse songeur alors qu’un peu partout l’on voit se déployer les premières promesses des bibliothèques numériques:

« Globalement, on peut retenir que les usagers ont parfaitement intégré Internet dans la bibliothèque. Les accès proposés leurs paraissent pertinents et constituent parfois un moteur évident de fréquentation. A l’inverse, ces mêmes usagers n’ont pas du tout intégré l’idée d’une bibliothèque qui puisse leur fournir de la documentation numérique. Ainsi, là où la bibliothèque réussit parfaitement avec la documentation papier, elle échoue avec la documentation électronique, quant bien cette dernière serait équivalente à la première. »

Pour le reste, cette conclusion nous laisse un peu sur notre faim puisqu’elle s’achève sans ouvrir ou explorer, même superficiellement, le champ des réponses et des pratiques à venir.

L’image Caught in the spider’s web, sous licence creative commons, provient de la galerie de My name’s axel sur Flickr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s