Tate Modern : cliquer pour nommer

Le logiciel de reconnaissance faciale de iPhoto enrichit la fabrique de l’autodocumentation. Souvent dans les musées, comme au Tate Modern aujourd’hui,  je passe de longs moments à observer les gens qui contemplent ou qui documentent fébrilement leurs expériences via les téléphones intelligents, appareils photos, etc…Je documente les regards, nus ou instrumentalisés, je collectionne les regards des…

Lire plus