Ce 20 septembre devait être le jour du Marathon de Montréal jusqu’à ce qu’il soit annulé. J’ai maintenu l’entraînement et la date dans le but de courir, envers et contre la pandémie, un demi (21,2 km), style libre, sans dossard ni contrainte, entre les parcs d’Outremont et le Mont-Royal. Dans la foulée, j’ai rejoint le club de lecture des lectrices-trotteuses au Parc St-Viateur qui avait rendez-vous aujourd’hui pour discuter du dernier ouvrage au programme : Le coeur du pélican de Cécile Coulon.

Le club se réunit depuis 2016 sous la bannière de Drawn & Quaterly avec Rebecca Lloyd (merci!) qui nous conseille dans la sélection et qui se charge de la disponibilité des ouvrages. Les différents clubs de lecture thématiques (cuisine, roman graphique, etc.) de cette librairie sont une inspiration en matière de médiation littéraire.

L’idée originale de ce club vient de Geneviève Samson qui était gérante au Coin des coureurs du Parc. Geneviève avait discerné le potentiel de la lecture pour soutenir la motivation des coureurs et des coureuses tout en offrant, par le biais de ce club dans le club de course, l’occasion d’échanger des connaissances pratiques sur le sujet. Geneviève croyait aussi, et croit toujours, qu’il existe une histoire et une culture de la course (les rois et les reines du stade, leurs exploits, l’évolution des techniques, etc.) qui sont à découvrir et que peu d’entre nous, qui appartenons au peuple des coureurs, soupçonnons ⎼ même si ça fait des années que nous usons nos semelles sur le bitume.

Nous en sommes au 29e ouvrage. On se balade entre les genres et la provenance (roman, documentaire, bandes dessinées, locale et internationale, etc.); c’est aussi bilingue. La liste est en ordre antéchronologique. Le titre à la ligne de départ est l’Autoportrait de l’auteur en coureur de fond de Murakami. Si quelqu’un me dit qu’il manque le livre Courir d’Echenoz, je vous arrête tout de suite : il a déjà été proposé mais plusieurs d’entre nous l’avions déjà lu, c’est ok ? ☺️

Le motto du club s’énonce ainsi : « Ces livres qui nous inspirent à courir et font trotter nos discussions à leur sujet ». Oui, on remet des lauriers au mérite, le résultat (que nous réservons pour notre cercle) se décide à la majorité des voix : trois chaussures (bon pour une médaille), deux chaussures (passable ⎼ comme dans « ce n’était pas son meilleur temps » ou « ça manquait de souffle sinon d’entraînement »), une chaussure (dommage ⎼ comme dans « il/elle a frappé le mur»).

La cible du prochain rendez-vous est une grosse pointure. Il s’agit du récipiendaire des prix Pulitzer pour la fiction 2020 et Orwell 2020 : The Nickel Boys par Colson Whitehead (c’est le même titre en français et en anglais). L’auteur avait déjà remporté le Pulitzer en 2017 avec The Underground Railroadque j’avais bien apprécié à l’époque.

La compilation des lectrices-trotteuses est également accessible sur le site de Drawn & Quaterly.

2020

  • Prochaine lecture : THE NICKEL BOYS, Colson Whitehead
  • LE COEUR DU PÉLICAN, Cécile Coulon
  • LA VIE N’EST PAS UNE COURSE, Léa Stréliski
  • COURIR SUR LA FAILLE/RUNNING THE RIFT, Naomi Benaron
  • BRADLEY OF HIM, Connor Willumsen
  • EAT, DRINK, RUN, Bryony Gordon

2019

  • LE PACE DU BONHEUR, Nathalie Bisson
  • MARATHON MAN, William Goldman
  • L’ART DE LA VICTOIRE, Phil Knight
  • AGAIN TO CARTHAGE (suite de « ONCE A RUNNER »), John L. Parker
  • LE MARATHON SANS SE FOULER, Joel H. Cohen
  • ONCE A RUNNER, John L. Parker

2018

  • PETIT ÉLOGE DU RUNNING, Cécile Coulon
  • THE GRACE TO RACE, Sister Madonna Buder with Karin Evans
  • LA FEMME DE VALENCE, Annie Perreault
  • LE TOUR DU MONDE EN 80 COURSES : LES PLUS BELLES HISTOIRES DE LA COURSE À PIED, Damian Hall, Daniel Seex
  • LES COUREURS DE LA FIN DU MONDE/THE END OF THE WORD RUNNING CLUB, Adrian J. Walker

2017

  • FINDING GOBI, Dion Leonard
  • PAS, Yves Boisvert
  • CONVENTUM, Pascal Girard
  • DÉJÀ DEAD, Kathy Reichs
  • COURIR : MÉDITATIONS PHYSIQUES, Guillaume Le Blanc
  • JOURNAL D’UN COUREUR ULTRA ORDINAIRE, Joan Roch
  • RUNNING WITH THE MIND OF MEDITATION, Sakyong Mipham

2016

  • LE SANS-PAPIERS, Lawrence Hill
  • SAUVAGE PAR NATURE, Sarah Marquis
  • NÉ POUR COURIR/ BORN TO RUN, Christopher McDougall
  • LA FEMME QUI FUIT, Anaïs Barbeau-Lavalette
  • AUTOPORTRAIT DE L’AUTEUR EN COUREUR DE FOND, Haruki Murakami
Publié par :Bibliomancienne

Bibliothécaire, auteure d'un carnet, professeure à l'EBSI.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.