Microbibliothèques en réseau : Libérer les livres et cartographier des biens communs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lundi soir au Café de la cinémathèque, le public est invité à rencontrer les auteurs de projets de design étonnant : les microbibliothèques. Ils arriveront des quatre 
coins de Montréal pour partager leur vision de l'urbanisme tactique et raconter la 
genèse et la fortune de leurs étagères de livres en liberté.

Les Little Free Library se multiplient à Montréal. Les bibliothécaires-designers amateurs investissent la rue avec des initiatives variées de maisonnettes du livre fabriquées dans l’esprit du DIY pour enrichir la vie communautaire, développer le goût de la lecture, compenser les effets de distance de la culture urbaine/numérique – dixit le Los Angeles Times.  On en parle déjà depuis quelques années :

Le principe est simplissime : on propose un design artisanal de microbibliothèque, on y dispose quelques livres que les passants peuvent emprunter pour les rapporter […] ou en laisser d’autres. La procédure est inspirée du Bookcrossing. C’est offert sans prétention, sans inscription et sans frais de retard, mais avec le sourire du passeur amoureux de la lecture et des lecteurs. Vous entretenez en plus quelques conversations au bord du trottoir? Vous participez alors à la fondation d’un projet citoyen, un tiers-lieu, vous contribuez à l’économie de partage et à la création de biens communs.

Les passeurs amoureux qui viendront faire le récit de ces projets déroutants qui bordent la route arrivent des quatre coins de Montréal : de la Petite Bourgogne, en passant par Lasalle, Rosemont, St-Michel, etc. jusqu’à Laval ! On pourra aussi entendre l’organisme Exeko, Michelle Corbeil du Festival International de la littérature, la Fondation Chagnon avec ses croque-livres et des citoyen-nes passionné-es. Différentes perspectives seront présentées sur la participation culturelle et sur les enjeux liés à l’appropriation du domaine public.

La présence des membres de la communauté Open Street Map de Montréal qui aideront les microbibliothécaires à cartographier leurs initiatives permettra de poser les bases d’un réseau de lecture sociale alternatif dans la ville et d’une communauté de pratique autour des biens communs.

Cet événement est organisé par Bookcamp Montréal et Design et Démocratie en collaboration avec les bibliothèques Frontenac et Père-Ambroise – qui proposent actuellement un concours de  microbibliothèques.

À cette occasion, je ferai la lecture d’un des billets que j’avais consacrés à la bibliothèque d’Occupons Montréal qui fut, à sa manière, une version guerilla de cette approche quand elle prend place et position dans l’arène politique.

Lundi 16 février 2015 à 19 h — Entrée gratuite et ouverte pour tous
Café-bar-terrasse de la Cinémathèque québécoise 335 boul. De Maisonneuve Est (Métro Berri-UQAM).

4 thoughts

  1. Tiens, en France aussi, les bibliothèques partagées se répandent, … Tout comme des formes d’expérimentation prospective, menées par des étudiants de DSAA Design global : Repenser l’accès à la culture et à son partage, voici un ensemble de projet construit avec le réseau départemental des bibliothèques du BasRhin : http://www.lyceelecorbusier.eu/dsaa-lectureslocales/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s