Le prix unique du livre, le prix de la bibliodiversité au Québec

C’est aujourd’hui que débutent les travaux de la Commission culture et éducation dans le cadre des séances et des auditions publiques sur le document intitulé :« Document de consultation sur la réglementation du prix de vente au public des livres neufs imprimés et numériques ». 

Pour réfléchir et aller plus loin au sujet du débat sur la réglementation du prix des livres au Québec, voici des suggestions de lecture :

1. La série des billets préparatoires de Clément Laberge pour sa prestation devant la Commission constituent un exercice pédagogique incontournable.

2. Les nombreux avantages pour une loi québécoise sur le prix unique du livre (Me Charlaine Bouchard ) __ Trois constats : La fixation du prix du livre a un effet déterminant sur la structure du réseau de diffusion du livre; Le choix du système de prix a une influence indirecte sur l’offre éditoriale ; Le caractère supposément inflationniste du prix fixe est totalement infondé.

3. Le débat entre les éditeurs Jacques Fortin de Québec Amérique et Gilles Herman, au Septentrion.

4. L’ABPQ se prononce en faveur de la réglementation du prix du livre (Association des bibliothèques publiques du Québec) __ Afin d’offrir aux Québécois des bibliothèques disposant d’une collection de qualité, diversifiée et à jour, l’ABPQ se prononce en faveur de la réglementation du prix du livre. Nous croyons fermement qu’une telle disposition viendra compléter la Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre qui est maintenant devenue insuffisante pour soutenir les librairies et les bibliothèques dans l’accomplissement de leur mission. Une telle réglementation permettra de maintenir l’accès à une offre littéraire variée partout au Québec.

Le mémoire déposé par l’ABPQ auprès de la Commission de la culture et de l’éducation peut être consulté en ligne à l’adresse : http://www.abpq.ca/pdf/2013-08-19-MemoireABPQ.pdf

5. Prix du livre : une règlementation sensée (Simon Tremblay-Pepin / Institut de recherche sans but lucratif indépendant et progressiste (IRIS) __ [Le] mémoire de l’IRIS à propos d’une règlementation sur le prix du livre en commission parlementaire à l’Assemblée nationale … porte sur la proposition d’un regroupement du milieu du livre de limiter les rabais à hauteur de 10% pendant les neuf premiers mois de vie commerciale d’un livre. Globalement, après recherches et analyses, [L’IRIS trouve] que cette proposition est tout à fait raisonnable.

Les mots-clics des travaux de la Commission  : #prixdulivre  ou #prixlivre

Ce billet a été mis à jour à 18 h 50.

2 thoughts

  1. Intéressant le billet « une spécificité du numérique, » (1.5 dans la première liste d’éléments): dans un contexte large, la librairie doit offrir un service culturel à valeur ajoutée — la carte de fidélisation est sans doute le meilleur exemple, mais ça reste fade (elles devront aller, de toute manière beaucoup plus loin et imaginez d’autres valeurs ajoutées pour demeurer pertinentes dans l’industrie du service / économie de la créativité / du savoir / de l’information); toujours dans un contexte large, sans connaitre très bien les tenants et les aboutissants de ce débat, je n’ose me prononcer – cela dit, je vois d’un bon oeil que le gouvernement puisse envisager faire autre chose que de la politique de l’offre, une politique reaganienne en somme qui à je ne sais combien de défauts, mais, mautadit, qui semble parfois être la seule à fonctionner, en outre, pour les biens culturels comme les livres. L’important c’est l’offre, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s