Un aéroport pour les idées : TEDxHECMontréal et son lounge de lecture

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonn, Prague, Beijing, Séoul, HongKong…TEDxHECMontréal est l’un des 18 autres événements TEdx qui ont eu lieu hier dans le monde. TED est une OSBL dont la mission est le partage d’idées novatrices et qui organise des journées de conférences avec des scientifiques et des professionnels de partout. En vue de préparer l’événement de samedi en même temps qu’un futur partagé grâce au pouvoir des idées, on demandait aux participants d’apporter un livre pour le lounge de lecture :

Pour encourager le partage d’idées et de connaissances, nous vous invitons samedi à venir avec un livre pour le déposer dans [la] bibliothèque et repartir avec le livre de votre choix.

Dans l’enceinte industrielle chic et ses grandes baies vitrées qui signe l’architecture que Dan Hanganu a conçu pour les HEC, on pouvait facilement s’imaginer dans un aéroport pour les idées voyageuses. Le lounge de lecture était aménagé spontanément dans un espace ouvert adjacent au café avec des coussins de sol, des présentoirs proposant des sélections d’oeuvres littéraires, des revues et des expositions de zines disposées pour allécher sans fausse pudeur. Sur cette place, on pouvait aussi assister à la création en direct d’un dessin animé.

Conçu en collaboration avec MASSIVArt, le lounge avait ce côté « Reading is the new sexy. »

Dans les circonstances, la bibliothèque de partage s’est revendiquée du Bookcrossing dont les principes étaient exposés dans le livret du TEDx remis à l’accueil. Grâce à ce dispositif, « le voyage du livre sort…de son aspect littéraire. »

En fait, cette microbibliothèque, intégrée à l’événement, appartient à la série des boîtes de Livre-service comme il en existe une douzaine dans l’arrondissement Côtes-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce depuis l’automne dernier. Les livres y circulent, gratuits, il n’y a pas d’enregistrement. Pas de tour de contrôle.

La boîte a rapidement débordé, comme on peut le constater sur les photos, et son contenu à l’intérieur, comme à l’extérieur, a suscité un vif intérêt.

Ces boîtes de Livre-service sont inspirées, dans une perspective plus locale, du projet Libérez les livres, initié par trois étudiantes en littérature de l’Université Laval en 2011, animées par la conviction que « Aimer la lecture c’est vouloir la partager ». Une bourse du concours Forces Avenir a contribué à appuyer cette action. Des points de partage associés existent dans de nombreux endroits au Québec. Même Drummondville se serait joint à ce mouvement national et mondial le mois dernier, c’est dire.

Ah oui, les conférences TEDxHECMontréal aussi n’ont pas manqué, pour la plupart, de nous proposer des destinations étonnantes et de nous placer en décalage. René Barsalo, Louise Guay, Noémie Dupuy, Charlotte Marchesseault, Catalina Lopez-Correa, Jonathan Goyette, Martin Gauthier, Richard Martz, Louis-Félix Binette et Francis Gosselin, Louis-Philippe Maurice, Nicolas Cournoyer, etc… Et ces conférenciers ont souvent cité des auteurs qui les avaient transformés. On aurait dû leur demander d’apporter l’un de ces livres pour créer une collection spéciale et pour faire dans l’intermédiation totale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s